Lyspackaging offre une réelle alternative au plastique avec la conception et la fabrication de la VEGANBOTTLE, issue des coproduits de la canne à sucre. Depuis 2019, SNCF et SNCF Développement apportent leur soutien à cette entreprise innovante de Saintes (17).

Entretien avec Nicolas NOUFFLET, son fondateur.

 

Quelles ont été vos motivations à opter pour une fabrication verte ?

« Nous sommes dans une époque où le consommateur-citoyen est à la recherche de substitution de tout ce qui peut être fabriqué à partir du pétrole. L’enjeu est donc de trouver des alternatives pour lutter contre les émissions à effet de serre et de travailler sur des ressources renouvelables. »

La crise sanitaire actuelle a-t-elle accéléré une prise de conscience écologique et le besoin de consommer autrement ? 

« La population continue de se préoccuper du réchauffement climatique et de notre mode de consommation. D’ailleurs, les jeunes sont aussi dans cette dynamique et poussent toutes les générations à agir. Nous nous inscrivons dans cette trajectoire qui vise à faire de l’économie basée sur l’enjeu climatique, et cela progresse assez vite. »

Quels sont ces produits « sans une goutte de pétrole » que vous fabriquez ?

« Nous fabriquons notre matière à partir de la canne à sucre. Nous récupérons les déchets de la fabrication du sucre, que nous combinons à d’autres éléments tels que des fibres végétales, des coquillages et d’autres types de minéraux. Nous pouvons également fabriquer des bouchons avec du lin, du chanvre, des noyaux, des pépins, du roseau.

Notre plus grand secteur de vente regroupe les flacons, les bouteilles et les pots vides. Nous créons tout, de la matière jusqu’au produit fini qu’on livre à nos clients des domaines de l’alimentaire ou de la cosmétique qui vont pouvoir les remplir et les commercialiser.

Il y a également trois autres produits : les gourdes compostables et biodégradables pour les professionnels et le grand public, la bouteille d’eau conditionnée d’eau de l’Océan Atlantique que l’on désalinise pour éviter d’épuiser les nappes phréatiques, et les gobelets, autrement appelés des éco-cup, consignés lors des festivals. »

Dans le cadre de la mission de revitalisation territoriale de Saintes, le groupe SNCF et SNCF Développement se sont engagés à soutenir financièrement le développement des entreprises locales, dont Lyspackaging. De quelle manière ce partenariat a pu soutenir le développement de votre activité ?

« Nous avons fait progresser notre outil industriel, notre réseau et par conséquent nos ventes et le nombre de nos clients. Nous avons pu créer des emplois dans les postes opérationnels dans nos ateliers, ainsi que sur la partie commerciale et administrative. Ainsi, ce complément financier nous aide à développer le recrutement et à accélérer notre déploiement. »

Quelles sont les nouveautés à venir ?

« Puisque nous refusons de transporter nos emballages sur de longues distances, nous allons installer une unité de production directement à l’Ile Maurice et en Guadeloupe sous forme de franchises. Nous dupliquerons notre modèle Lyspackaging de Saintes, sur ces territoires qui cherchent des solutions écologiques puisqu’ils n’ont pas d’unité de recyclage. A partir de 2021, nous y produirons nos emballages écoresponsables. »

chiffres clés :

  • 130 clients

  • 10 millions de flacons fabriqués en 2020

  • 3 sites de production en 2021

  • 2 millions de CA prévisionnel en 2020