« Aider l’internaute à reprendre le contrôle sur ses échanges ». C’est un défi ambitieux que se sont lancés Olivier Dion et Caroline Condamin. Spécialistes des process de la relation client, Caroline et Olivier ont décidé de créer onecub, une interface innovante pour la gestion et le traitement des échanges sur internet. Ils y ont sacrifié leurs

« Aider l’internaute à reprendre le contrôle sur ses échanges ». C’est un défi ambitieux que se sont lancés Olivier Dion et Caroline Condamin. Spécialistes des process de la relation client, Caroline et Olivier ont décidé de créer onecub, une interface innovante pour la gestion et le traitement des échanges sur internet. Ils y ont sacrifié leurs nuits et leurs week-end depuis 3 ans maintenant. Et le résultat a convaincu SNCF Développement qui a décidé de les accompagner dans cette belle aventure.

C’est ça onecub : la conjugaison d’une bonne idée et de nombreuses, très nombreuses, heures de travail. « C’est selon moi c’est la qualité sine qua non à la création d’une entreprise. Il faut travailler dur, mais surtout longtemps. Il faut arriver à gérer l’effort sur la durée. Au final, ce sont les plus tenaces qui gagnent. » Olivier en sait quelque chose. Pendant un premier emploi de consultant chez Accenture, il a fait ce constat : il faut améliorer la relation entre les annonceurs et les prospects sur internet.

« Entreprendre ? Une évidence ! »

onecub-1 
« Me lancer était une évidence. J'ai toujours su que je n'allais pas demeurer salarié très longtemps. Entreprendre est quelque chose de très naturel chez moi. » Ce n'était pas le cas pour Caroline, qu'Olivier embarque pourtant immédiatement dans l'aventure. La responsable technique de onecub témoigne : « je n'avais jamais pensé à porter un projet. Mais lorsque Olivier m'a parlé de son idée, je n'ai pas hésité une seconde. » Ils se lancent. Travaillent dur. Ils avancent mais finissent par chuter. Inévitable ? « Pas forcément. Nous n'étions pas dans de bonnes conditions la première fois, nous avons fait des erreurs », explique le dirigeant.

Il y a donc eu une deuxième fois. Pour ce deuxième essai, le duo met les petits plats dans les grands. Ils se font accompagner par des structures spécialisées, Dojoboost et plus récemment Tektos. Ils travaillent d’arrache-pied et les résultats ne tardent pas à arriver :onecub est né.

« Notre vision s’est affinée au fil du temps et continue d’évoluer », explique Caroline. Mais le concept est lui bien place et répond à une problématique simple : « les entreprises crient de plus en plus fort sur la Toile pour capter l’attention des internautes. Cela dilue le message commercial et pousse les internautes à se protéger. onecub est un moyen simple, efficace et ludique de trier ses mails et, dans un avenir proche, de maitriser ses « données ». Nous avons construit un système innovant, à mi-chemin entre web et CRM, qui permet aux internautes d’échanger des informations plus simplement avec leurs sites web préférés. » Tout est dit.

Reprendre le contrôle de vos échanges sur le web

Onecub se présente comme un tableau de bord de vos échanges sur internet. Il classe et trie vos emails et vous donne la possibilité de visualiser vos données autrement. Il vous permet de décider quel site a le droit de vous contacter et pour quel type d’information. Il vous propose tout simplement de reprendre le contrôle sur vos échanges.

Si onecub est déjà disponible gratuitement en ligne, il reste encore beaucoup à accomplir pour Olivier et Caroline. « Voilà pourquoi nous avons demandé l’appui de SNCF Développement. Nous avons besoin de recruter de futurs collaborateurs et l’idée de s’implanter à Calais nous a immédiatement séduite. » onecub va relocaliser le développement de son produit à Calais, soutenant l’effort de SNCF Développement pour dynamiser la région et ce, tout en conservant ses aspects stratégiques à Paris. Une perspective qui dessine immédiatement un sourire sur les visages d’Olivier et Caroline : « ça a été long, trop long. Mais aujourd’hui nous sommes enfin en mesure de recruter une équipe et de pérenniser notre projet. Nous y sommes finalement arrivés. »

ENTREPRENEUR_MARGE_PANTONE

Pour plus d’informations sur onecub, rendez-vous sur www.onecub.com